Pédagogie

Tête sous forme de puzzle symbolisant la pédagogie du soutien scolaire

Durant les premières heures de soutien scolaire – cours particuliers  que j’ai effectué avec les enfants de mes proches, j’ai constaté que deux grands piliers dépendant de moi étaient fondamentaux pour transmettre la connaissance. Premièrement, la patience est important mais aussi la pédagogie du soutien scolaire en question l’est également !

 

La patience

La patience permet au professeur de transmettre correctement et à l’élève de recevoir pleinement. En effet, si l’élève ne se sent pas jugé, si un cadre détendu est instauré, il n’aura pas peur d’oser, d’essayer et c’est à force d’essayer qu’il y arrivera. Cette réussite lui permettra ainsi de prendre confiance en lui et donc d’évoluer vers l’autonomie.

La pédagogie du soutien scolaire

La pédagogie étymologiquement signifie (« guider l’enfant »). 
Tout l’art est d’accompagner l’élève sans trop être derrière son dos, mais sans trop le laisser faire non plus.
C’est un sage équilibre qu’il convient de savoir doser en fonction de chaque élève (de leur niveau, de la difficulté de l’exercice..).

L’astuce est d’accompagner l’élève vers la réponse sans lui donner en lui fournissant des indices par exemple. Ainsi, lorsque la réussite sera au rendez-vous, l’élève sera satisfait de lui-même et s’en rappellera ! (psychologie positive) . La confiance de l’élève en lui-même augmentera l’amenant progressivement vers l’autonomie totale.

Autre chose importante en pédagogie, la répétition. Les plus grands pédagogues sont d’accord pour dire que la répétition est une grande clé de l’apprentissage.. et c’est pareil pour les cours particuliers en maths, physique, chimie et les autres matières aussi ! Plus on fait, plus on s’en rappelle, mieux on fait ! 
Je n’hésite donc pas à proposer plusieurs exemples afin que l’élève assimile au mieux.. Voici un article intéressant si vous souhaitez approfondir l’art de la pédagogie.

D’autres clés

Autre clé importante de l’apprentissage, décomposer l’apprentissage des compétences en connaissances simples ! C’est cette somme de petites connaissances qui constitueront la compétence ! 
Pour vous donner un exemple, il est plus facile d’apprendre l’alphabet si on l’apprend lettre par lettre plutôt que de tenter de retenir à tout prix les 26 lettres d’un seul coup! 

Une dernière pour la route, chercher ses erreurs ! L’élève se rappellera mieux de ce qu’il ne faut pas faire s’il le trouve par lui-même! Ainsi, si je vois qu’il met du temps à trouver son erreur, je lui donne la ligne où il y a l’erreur par exemple..

Enfin, si je vois que l’élève ne maîtrise pas parfaitement les notions abordées pendant le soutien scolaire/ cours particuliers de maths, physique, chimie, je lui donne du travail à faire que l’on corrigera la séance suivante..