Comment doit être la science de demain ?

Comment doit être la science de demain ?

28 mai 2019 0 Par   kevin cornet

Que penser de celle-ci dans la société de nos jours ?

La science, c’est comme un couteau, on peut se faire mal avec, mais elle peut aussi nous rendre service. Ainsi, je pense qu’il est important de ne pas se fermer au progrès, bien au contraire ! Les maths, la physique, la chimie, la SVT et bien d’autres ont quand même apporté beaucoup à l’humanité .. Ainsi, je suis pour donner une fin éthique à la science ! Pas faire de la science pour faire de la science, mais donner du sens à nos recherches, à nos projets. La finalité doit être bienveillante si l’on veut évoluer vers un avenir prospère …

Pourquoi ne fait-elle pas toujours de bonnes choses ?

Ce n’est pas la science qui est responsable ! C’est comme si l’on disait, pourquoi les voitures tuent ? C’est à l’homme de corriger sa conduite ! Dans l’histoire de l’humanité, la science a bien souvent eu pour but de servir les intérêts économiques ! C’est un fait, l’homme a en grande partie vendu la science pour servir ses propres intérêts ! L’économie dirige la vie politique, mais aussi la science ! Derrière, se cache tout un problème philosophique .. Un problème de conscience en fait qui se résume souvent à satisfaire le moi .. L’invention du moteur à explosion a bien rendu service aux groupes pétroliers alors qu’un assassinat suspicieux tourne autour de l’invention du moteur à air comprimé … Quand on menace l’intérêt de certains, cela peut prendre des proportions tout à fait dramatiques .. Pour changer les choses, il faudrait que la science ne dépende plus directement de l’économie, mais qu’elle ait une portée éthique.

Idées pour l’avenir de la science


Nous pourrions imaginer une commission qui examine chaque projet et décide d’y accorder du crédit ou pas. Cette commission, pour rester neutre serait tirée au sort pour éviter tout trafic d’influence, tout lobbying.
Mais pour que cette commission soit efficace, il faudrait aussi que les consciences changent ce qui est en train de se faire d’ailleurs ! Il n’y a qu’à voir le triomphe du parti écologiste lors des élections européennes ! Si le changement doit se faire par le vote, qu’il se fasse alors et vite !
En effet, la science au service d’intérêts trop égoïstes détruit notre habitat, rappelons que c’est toujours la seule planète habitable que nous connaissons !


Alors avant d’aller chercher des exoplanètes, il faudrait peut-être déjà commencer par soigner la nôtre, non ? Car à cette vitesse, c’est le naufrage collectif qui nous attend ! C’est comme si lorsqu’il y a un feu à la maison, plutôt que de l’éteindre, on pense plutôt à chercher une autre maison alors que si la nôtre brûle, nous périssons avec !

La science peut faire en fonction de ce que nous décidons le pire comme le meilleur ! Elle peut nous sauver comme nous détruire, c’est un potentiel !

Comment faire en sorte de bien utiliser la science ?

Comme je l’ai dis tout à l’heure, le but serait de donner du sens à chaque expérience à chaque projet ! Tout cela devrait suivre une éthique bienveillante pour l’humain et pour la planète ! Mais cela passe nécessairement pas une prise de conscience ! Cette prise de conscience s’accélère d’ailleurs en ce troisième millénaire ! Elle pourrait être à l’origine de changements profonds dans notre société. L’idée serait que nous régulions la science suivant une éthique universelle dans tous les pays du monde. Cela paraît encore utopiste, mais ça le sera peut-être pas dans quelques décennies vu l’urgence écologique actuelle.

Dans les prochaines années, les phénomènes climatiques vont devenir de plus en plus violents et en particulier les phénomènes tourbillonnaires comme les cyclones. L’augmentation de la température de l’océan engendre un contraste plus important entre l’eau et l’air provoquant des cyclones plus destructeurs qu’auparavant.. Face à ce chaos climatique grandissant, face à ce nombre toujours plus important de victimes, l’humain au pied du mur devrait prendre conscience en général de l’impact de ses activités sur son habitat et la transformation de la science devrait se faire naturellement.
Nous, citoyens du monde pouvons agir à notre niveau en cautionnant que les projets, les services, les biens répondant à une éthique écologique.

Illustration de ce que je pense être une science éthique

Une science éthique va dans le sens de la nature. Pleins de produits chimiques sont potentiellement très dangereux pour nous et la nature. Si ceux-ci ne peuvent pas être retraités correctement, autant trouver une autre alternative ou ne rien faire !
Une science éthique s’inspire de la nature. Nous nous sommes trop déconnectés d’elles ces derniers siècles, l’idée est de se raccrocher à elle en la considérant comme une source d’inspiration et non plus uniquement comme des ressources .. Le biomimétisme répond à cela ! Les inspirations sont très nombreuses comme le dessalement de l’eau de mer qui est effectué par le palétuvier, mais aussi comme le byssus des moules qui constitue une colle très puissante, résistante aux UV, à la chaleur ..

Dans cette philosophie, l’homme ne se place pas au-dessus de la nature ce qui lui permet de s’en inspirer. Ce problème touche encore une fois à la philosophie et plus particulièrement à l’orgueil de l’homme qui est parfois démesuré .. Mais encore une fois, tout ceci peut changer et heureusement pour nous !
Une science éthique a des projets utiles afin que l’homme s’épanouisse ici-bas en harmonie avec son environnement ! Par exemple, si nous créons une science faisant des armes ou des avions de chasse, celle-ci n’a rien d’éthique et chaque personne prenant part à ces projets a du sang sur les doigts qu’elle en soit consciente ou inconsciente !


Exemples de projets qui ont rendu service à l’humanité : le recyclage qui permet de revaloriser certains matériaux et donc de limiter la consommation des ressources terrestres.

Avez-vous d’autres idées de projets éthiques ? Si oui, laissez un commentaire ou contactez-moi !

Au plaisir

Envoi
User Review
0 (0 votes)